Fusions & Acquisitions, La première revue des raprochements d'entreprises

ÉDITORIAL

2016 : UNE ANNÉE RECORD EN NOMBRE D’OPÉRATIONS

+ - télécharger en PDF Imprimer Envoyer l'article par e-mail
En 2016, Fusions & Acquisitions Magazine a pu recenser 939 opérations de M&A impliquant au moins une partie française (cible, acheteur ou cédant), un nombre en hausse importante, non seulement par rapport à 2015 mais aussi par rapport à 2014 et 2013, avec respectivement 544, 601 et 238 opérations. Le montant total des opérations s’élève à 119 milliards d’euros en 2016, soit une baisse de 27% par rapport à l’année précédente (près de 163 milliards). Cependant, le montant enregistre une hausse par rapport à 2014 et 2013, avec respectivement 107,5 et 61 milliards d’euros.
Nos statistiques comprennent 3 grandes sections : les Acquisitions franco-françaises, les Acquisitions françaises à l’étranger et les Acquisitions étrangères en France. Les opérations de capital-investissement font partie de chacune de ces sections, en fonction de la nationalité de la cible et de l’acheteur.
C’est la section des Acquisitions franco-françaises qui enregistre la plus grande hausse en 2016, avec un total de 34 milliards d’euros, contre près de 19 milliards en 2015. Quant au nombre d’opérations, nous avons pu recenser 553 deals de M&A, contre 275 en 2015, 343 en 2014 et 305 en 2013. C’est un nombre d’opération record depuis 10 ans. Il faut noter que le montant total de cette section fluctue beaucoup puisqu’il a atteint 54 milliards d’euros en 2014, après avoir été de 9,5 milliards seulement en 2013 et 9,1 milliards en 2012 … Parmi les opérations domestiques, la plus importante en termes de taille fut la cession par le Crédit Agricole SA de sa participation de 25% dans les caisses régionales. Celles-ci ont déboursé 18 milliards d'euros pour reprendre les parts du véhicule côté. Cependant, la partie retenue dans nos statistiques correspond à 43,3% de ce montant (“free float” de CASA). La deuxième plus importante opération est l’OPRA d’Alstom (3,2 milliards d’euros). Elle est suivie par l’OPA d’Eurosic sur la Foncière de Paris (2,9 milliards).
La section des acquisitions françaises à l’étranger enregistre 211 opérations pour un total de 35 milliards d’euros, soit une baisse en valeur et une hausse en nombre par rapport à 2015 (145 opérations). Après avoir été de 16 milliards d’euros en 2013, le montant des acquisitions françaises à l’étranger a dépassé 23 milliards en 2014 puis a grimpé à 54 milliards en 2015. Les opérations marquantes de 2016 furent le rachat d’Airgas par Air Liquide (12,6 milliards), celui de NOL par CMA CGM (4,5 milliards) et l’acquisition de FRHI par AccorHotels (2,6 milliards).
Au sein de la section Acquisitions étrangères en France, Fusions & Acquisitions Magazine a pu recenser 175 opérations pour près de 50 milliards d’euros, une belle hausse en nombre par rapport à 2015 (124 deals), mais une baisse en valeur (près de 90 milliards en 2015). Cette section enregistre toutefois une hausse par rapport aux années 2014 et 2013, avec respectivement 30 et 35 milliards d’euros. En 2016, les principales opérations en termes de montant furent la fusion entre Nokia et Alcatel-Lucent (15,6 milliards d’euros), l’acquisition par BT d’EE, société commune d’Orange et Deutsche Telekom en Grande-Bretagne (nous comptabilisons la part d’Orange, seule partie française du deal, soit 7,9 milliards pour 50% du capital) et la prise de contrôle de Big C Supercenter (cédé par Casino) par le groupe thaïlandais TCC (3,3 milliards).
Quant aux secteurs d’activités, attention au changement de méthode. La classification se fait désormais par codes NAF. Ainsi, les tableaux comparatifs pourront être réalisés à partir de 2017. Bonne lecture !
article à la une
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie une fois connecté à vos identifiants, ceci vous permettant de naviguer pleinement sur notre site.