Fusions & Acquisitions, La première revue des raprochements d'entreprises

A la une

haut
haut
ÉDITORIAL / 19 septembre 2018

César Birotteau 3.0

EXCLUSIF / 19 septembre 2018

EQT Infrastructure investit sur le marché français en entrant en négociations exclusives pour le rachat du groupe Saur

ÉDITORIAL / 22 juillet 2018

Digitalisation & technologie : point de rupture ou nouveau départ pour les rapprochements d’entreprises ?

ACTUALITÉS / 22 juillet 2018

Unibail-Rodamco / Westfield, une opération exceptionnelle de 25 milliards de dollars

ACTUALITÉS / 22 juillet 2018

FCC finalise l'acquisition de l'emblématique Baccarat

ACTUALITÉS / 22 juillet 2018

Le Club des Trente a couronné la meilleure opération financière de l’année le 17 mai 2018

ACTUALITÉS / 22 juillet 2018

Astorg devient actionnaire de co-contrôle d’Echosens, aux côtés du chinois FuRui

ACTUALITÉS / 22 juillet 2018

En 2018, les volumes du M&A sur la zone EMEA sont en hausse

PROFIL / 22 juillet 2018

Sycomore Corporate Finance, des banquiers persévérants et innovateurs

PROFIL / 22 juillet 2018

Alliance Entreprendre, « une PME au service des PME »

PAGES BPI / 22 juillet 2018

Welcome to the jungle lève 7 millions d’euros

DOSSIERS / 22 juillet 2018

La HealthTech, un sujet cher à Bpifrance

page1 page2 page3
DOSSIER / 19 septembre 2018

César Birotteau 3.0

Avec la fin des mesures exceptionnelles sur le plan des politiques monétaires conduites par les banques centrales, et afin de permettre la réduction des bilans des banques tout en maintenant leur capacité d’octroyer des crédits à l’économie, la résorption des non performing loans devient de plus en plus urgente. La création de structure de défaisance, et plus généralement le (re)développement d’un marché secondaire de la dette, constituent des moyens de faire face à ces enjeux. Les pouvoirs publics semblent s’attacher à favoriser des solutions en la matière, et appellent de leurs vœux les investisseurs à se (ré)emparer de ces marchés, tout en maintenant des exigences réglementaires prudentielles pour certaines contestées.
S’agissant de la dette des entreprises n...





NOMINATIONS

n°299
Simon Associés
Le cabinet Simon Associés annonce la création de son département Compliance pour aider les entreprises à anticiper et appréhender l’ensemble des processus permettant d’assurer la Compliance de l’entreprise, de ses dirigeants et ses salariés aux normes juridiques et éthiques qui leur sont applicables, tant au niveau national qu’au niveau international. Ce nouveau pôle sera dirigé et développé par Florence Schlegel, en qualité d’associée du cabinet Simon Associés, qui apportera son expertise et son expérience internationales notamment dans le domaine de la lutte anti-corruption, du droit de la concurrence, de la fraude, de la protection des données et des personnes, ou encore des règles sur le contrôle à l’exportation Florence Schlegel, 49 ans, est titulaire d’un Executive MBA de l’INSEAD, d’un LLM (Master of Laws) en European Legal Studies spécialisé en droit de la concurrence (Université d’Exeter – Grande Bretagne), d’un DEA/Master 2 de droit privé. Florence Schlegel a développé une expérience juridique et de Compliance internationale depuis 22 ans, acquise dans l’industrie et le service pour des groupes américains et français tels que Bouygues Telecom (1996), SFR (2001) et Dow Chemical (2003 - 2009). Elle devient Directeur juridique et Compliance officer du groupe Arkema, groupe coté au SBF 120 et un des leaders mondiaux dans la chimie de spécialités en 2010. Elle rejoint enfin le groupe Sonepar, leader mondial dans la distribution de matériel électrique en 2013 en tant que membre du Comex et Secrétaire général en charge notamment des affaires juridiques et de la Compliance avant de rejoindre le cabinet Simon Associésen 2018 en qualité d’associée. Florence Schlegel participe au comité stratégique de la nouvelle Revue Compliance.
n°299
Orrick Rambaud Martel
Orrick Rambaud Martel accueille Laurent Olléon, Conseiller d’Etat, qui va rejoindre le département Fiscalité du bureau parisien du cabinet en qualité de Partner. Ancien élève de l'ENA (Promotion Valmy) et diplômé d’HEC Paris et de Sciences Po Paris, spécialiste de la fiscalité des entreprises et des particuliers, Laurent Olléon a effectué l’essentiel de sa carrière au Conseil d’État Après y avoir été rapporteur à la Section du contentieux, il a pendant deux années rédigé la chronique mensuelle de la Revue de jurisprudence fiscale en sa qualité de responsable du centre de documentation du Conseil d’État Durant huit ans, il a ensuite exercé les fonctions de rapporteur public au Conseil d’État Des centaines de conclusions qu’il a prononcées devant les formations contentieuses, nombreuses sont celles qui ont été publiées dans les revues spécialisées et renseignent les professionnels sur les évolutions de la jurisprudence dans des domaines variés : régime de l’intégration fiscale et plus généralement relations intra-groupe, maniement des conventions fiscales bilatérales, fiscalité des opérations financières, fiscalité immobilière et fiscalité locale, etc. Au moment où le tracé de la frontière entre optimisation et évasion fiscale est sans cesse remis en cause, son expertise reconnue en matière d’abus de droit permettra aux directeurs fiscaux des entreprises, aux investisseurs financiers et aux personnes physiques de mieux sécuriser leurs choix d’investissement et la structuration de leurs opérations. En outre, sa connaissance intime du contentieux fiscal sera un atout majeur pour les clients et renforcera la présence du cabinet sur les grands contentieux de place. Laurent Olléon a également, au cours des quinze dernières années, conseillé de nombreux ministères et établissements publics sur les évolutions législatives et réglementaires et leur mise en œuvre, ce qui lui apporte une vision pratique extensive du droit public comme du droit privé. Directeur d’un cabinet ministériel entre 2012 et 2014, il a piloté l’élaboration et la rédaction de plusieurs projets de loi, ce qui fait de lui un fin connaisseur des rouages administratifs et parlementaires.
n°298
Perella Weinberg Partners
Perella Weinberg Partners a annoncé l’arrivée de Cyrille Perard au sein de son bureau français en tant que Managing Director. En étroite collaboration avec David Azéma, associé et responsable de l'activité de conseil pour la France, et Arnaud Dassy, associé français qui couvre le secteur TMT, sa mission est d'étendr la présence de la firme sur le marché français. Cette nomination sera effective fin aout 2018. Cyrille Perard sera basé à Paris où PWP a annoncé en avril l’ouverture prochaine d’un bureau.  Cyrille Perard était précédemment co-responsable des fusions et acquisitions chez Goldman Sachs pour la France, la Belgique et le Luxembourg. À ce titre, il était co-responsable du conseil en fusions et acquisitions et en charge de l’origination et de l’exécution des mandats dans cette région, tous secteurs confondus. Il a démarré sa carrière en 2001 chez Goldman Sachs. Dietrich Becker, associé et responsable de l’activité conseil en Europe, a déclaré : « Depuis maintenant un peu plus d’un an, nous avons pris la décision d’investir sur la France. Cela s’est traduit d’abord par l’arrivée de David Azéma, et la nomination de Cyrille aujourd’hui s’inscrit dans cette même logique. Son arrivée va renforcer notre capacité d’exécution à Paris, en liaison avec les associés londoniens et leurs équipes, afin d’offrir à nos clients les meilleures compétences avec la proximité et la confiance requises ». David Azéma, associé chez PWP, a déclaré : « Cyrille est un banquier très respecté qui entretient de solides relations en France et sur le continent.  J'ai hâte de travailler avec lui alors que nous continuons à renforcer notre équipe et accroitre notre présence dans tout le pays ». Perella Weinberg Partners est une entreprise de services financiers indépendante de premier plan, qui fournit des services de gestion d'actifs et de conseil financier à une vaste clientèle internationale composée de sociétés, d'institutions et d'administrations. Le département Conseil financier est en charge des fusions-acquisitions, du conseil en investissement, des restructurations financières et des levées de fonds. Le département Gestion d'actifs propose des stratégies d’investissement alternatives, dans des fonds d'investissemen privés et des solutions d'investissemen externalisées. Au travers de ses différentes structures, le département Gestion d'actifs dispose d'environ 9,1 milliards de dollars d'engagements et d'actifs sous gestion. Avec plus de 450 collaborateurs, Perella Weinberg Partners possède des bureaux à New York, Houston, Londres, Abu Dhabi, Austin, Calgary, Chicago,  Denver, Dubaï, Los Angeles, et San Francisco.

article à la une
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie une fois connecté à vos identifiants, ceci vous permettant de naviguer pleinement sur notre site.