Fusions & Acquisitions, La première revue des raprochements d'entreprises

CAPITAL-INVESTISSEMENT

Accélération de la croissance du capital-investissement en 2016

14,7 Mds€ de capitaux levés, en hausse de 51%
45% des capitaux proviennent de l'épargne internationale
1.900 start-up, PME et ETI ont ouvert leur capital
et ont reçu 12,4 Mds€ (+15%) de fonds propres pour préparer l’avenir
1.400 entreprises ont fait évoluer leur actionnariat

+ - télécharger en PDF Imprimer Envoyer l'article par e-mail
L’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) et Grant Thornton présentent l’activité 2016 des acteurs du capital-investissement français.
Olivier Millet, Président de l’AFIC, souligne : « Montants levés, nombre d’entreprises accompagnées, liquidité du marché par les cessions réalisées, tous ces indicateurs marquent une accélération de la croissance du capital-investissement français en 2016. C’est une très bonne nouvelle qui démontre que les investisseurs français et internationaux anticipent une croissance des entreprises françaises non cotées accompagnées par le capital-investissement français. C’est aussi le signal positif d’une proximité accrue entre les entrepreneurs et les acteurs du financement en capital. En cette année de Brexit et d’élections en France, notre industrie dispose pour le prochain quinquennat d’un horizon qui peut lui permettre d’intensifier son action pour faire croître la taille des entreprises et les renforcer dans la compétition mondiale. Les 16 propositions de l’AFIC publiées en janvier dernier identifient les mesures à portée de main pour poursuivre la dynamique enclenchée. »

14,7 Md€ levés qui seront
investis majoritairement dans
l’économie française

+51% par rapport à 2015
En 2016, les professionnels du capital-investissement français ont levé 14,7 Md€ d’épargne mondiale, une hausse de 51% par rapport à 2015. Ces capitaux seront majoritairement investis au cours de cinq prochaines années dans les entreprises françaises. Cette évolution est le signe de la confiance des investisseurs, institutionnels et privés, dans la capacité des professionnels du capital-investissement français à accompagner la croissance des entreprises non cotées.
Sur ces 14,7 Md€, 4,1 Md€ proviennent d’un seul acteur de la Place de Paris, qui confirme que la France du capital-investissement s’est dotée d’acteurs de taille mondiale.
45% en provenance de l’étranger - Retour marqué des investisseurs institutionnels français
La part des investisseurs étrangers progresse par rapport à la moyenne de ces dix dernières années. Ils totalisent 45% du total de la levée en 2016 (vs 37% de 2006 à 2015). En 2016, les caisses de retraite, fonds de fonds et fonds souverains étrangers représentent une part significative et en forte croissance. Les banques et compagnies d’assurance françaises font un retour remarqué, avec une forte progression.

12,4 Md€ investis dans 1.900 entreprises qui ont choisi de renforcer leur croissance
4ème année de croissance des investissements
En 2016, les acteurs du capital-investissement français ont investi 12,4 Md€ dans l'accompagnement et l'accélération d’entreprises engagées dans des projets de croissance. Il s’agit de la 4ème année de croissance consécutive, en progression de 15% par rapport à 2015. 54% des investissements ont été réalisés dans de nouvelles entreprises ouvrant pour la première fois leur capital.
Record d’entreprises qui ont choisi le capital-investissement
1.893 entreprises, un record, ont choisi d’être accompagnées par les membres de l’AFIC, à comparer à une moyenne d’environ 1.600 ces 10 dernières années. Autre record, celui du nombre d’entreprises accompagnées par le capital-innovation. La France est le pays d’Europe qui a le plus d’entreprises non cotées qui ont ouvert leur capital à des actionnaires professionnels.
85% d’entreprises françaises - L’industrie : 1er secteur d’investissement
La stabilité de la localisation des entreprises se confirme, à 85% elles sont basées en France. Si les entreprises du secteur de l’informatique et du numérique sont 1ères en nombre, celles de l’industrie ont reçu la part principale des montants investis.
article à la une
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie une fois connecté à vos identifiants, ceci vous permettant de naviguer pleinement sur notre site.